Nous avons l’assurance qu’il vous faut pour les véhicules commerciaux

Chez Charlebois Trépanier, quel que soit votre type d’activité ou la catégorie de véhicules commerciaux que vous utilisez, nous saurons vous conseiller judicieusement sur tous les risques nécessitant des protections spécifiques. 

Saviez-vous que votre entreprise peut être reconnue responsable lors d’un accident impliquant des véhicules, que le véhicule vous appartienne ou non? Raison de plus pour utiliser les services d’un courtier expert!

L'assurance qu'il vous faut

Catégories de véhicules pouvant être sujettes à une assurance automobile commerciale

Véhicules à usage commercial

  • Remorque d’entreposage pouvant être utilisée de façon statique (ex.: chantier)
  • Usage spécialisé (ex.: corbillard, ambulance, taxi, dépanneuse, école de conduite, transport scolaire), usage agricole, de ferme de loisir (ex.: coupeuse de bois)
  • Véhicule avec unité réfrigérée
  • Transport de marchandises dangereuses (ex.: bonbonne de propane)
  • Tout véhicule utilisé dans les fonctions de votre entreprise, vos produits, vos ventes, ou en transport de biens ou de personnes
  • Toute activité dans laquelle votre entreprise se voit confier des véhicules de tiers dans l’exécution de ses services (ex.: lettrage de véhicules, réparation/entretien de tous genres, garagiste, etc.)

Véhicules utilitaires

  • Type camion ou véhicule de livraison 
  • Véhicule artisan
  • Véhicule de tourisme qui a été modifié à des fins d’usage commercial
  • Véhicule motorisé commercial
  • Tracteur routier
  • Camion-citerne
  • Camion-bétonnière
  • Fourgon grand volume 
  • Camion à benne
  • Tracteur et le plateau pour billes de bois
  • Semi-remorque bétaillère

Choisissez avec nous le produit d’assurance qui vous convient

La Loi de l’assurance automobile au Québec vous oblige à posséder une assurance responsabilité civile d’au moins 50 000$. Celle-ci vous protège pour:

  • Les dommages causés à votre véhicule lors d’une collision au Québec dont vous n’êtes pas responsable

  • Les dommages matériels et corporels lorsqu’un accident dont vous êtes responsable survient à l’extérieur du Québec

  • Les dommages matériels causés à d’autres et dont vous êtes responsable

Il est judicieux de considérer des montants supérieurs à ce qui est prescrit par la loi. La moyenne des entreprises souscrira un minimum de 2 000 000$.

Par contre, si vous circulez à l’extérieur du Québec, nous vous recommandons de choisir un montant de garantie responsabilité civile supérieur.

Discutez-en avec votre courtier!

Des protections additionnelles? Laissez-nous vous conseiller.

Pour avoir droit à un remboursement dans le cas où vous seriez responsable d’un accident, il faut avoir choisi la protection appropriée. En effet, différentes protections s’offrent à vous. En voici quelques-unes:

Collision ou versement

Collision ou versement 

Cette protection couvre les dommages résultant d’une collision si vous êtes responsable de l’accident.

Accidents sans collision ni versement

Accidents sans collision ni versement

Cette protection couvre, entre autres, le vol de votre véhicule, le bris de pare-brise, les dommages causés par le feu, le vandalisme, le vent, la grêle et l’eau. Elle vous assure également contre les dommages résultant d’une collision avec des personnes ou des animaux.

Tous risques

Tous risques

Cette protection inclut les deux types de protections précédentes.

Risques spécifiés

Risques spécifiés

C’est une protection limitée. Elle couvre certains risques bien précis, dont le feu et le vol.

Ajoutez des avenants pour étendre votre couverture

Vous pouvez aussi ajouter à votre contrat des protections supplémentaires, que l’on appelle avenants. 

Les avenants les plus communs sont: 

  • FAQ 43 (A à E): la valeur à neuf
  • FAQ 20: les frais de location ou transport advenant un sinistre couvert
  • FAQ 27: la responsabilité pour dommages à des véhicules ne vous appartenant pas

Le saviez-vous?

Une remorque utilisée comme entreposage ou comme bureau sur un site de chantier 

Les pratiques d’un assureur à l’autre sont différentes. Si votre assureur offre cette remorque dans la liste de biens de votre entreprise ou comme équipement d’entrepreneur, il s’agit d’une police d’assurance en biens, et non un contrat d’assurance automobile. 
 
Donc, si vous déplacez votre remorque et que vous l’attachez à un véhicule assuré (vous appartenant ou non), la remorque n’est pas couverte en responsabilité civile si elle cause des dommages en se détachant du véhicule et en entrant en collision avec un autre véhicule ou le bien d’autrui, par exemple.
 
À moins que la remorque soit couverte par une police d’assurance auto comprenant la mention « pour activités professionnelles », les dommages sur la remorque elle-même ne sont pas couverts, ni ceux causés à autrui lorsqu’elle est attachée à un véhicule.
 
Pour que votre réclamation soit recevable lors d’un sinistre couvert, faites ajouter votre remorque à votre flotte des véhicules aux fins d’une entreprise.

Équipement et accessoires rattachés

Tout équipement ou accessoire acheté ou installé sur votre véhicule commercial devrait être déclaré à votre assureur en fournissant la facture d’achat et d’installation, si c’est le cas, pour que votre demande d’indemnité soit correctement reçue lors d’un sinistre couvert. 

Par exemple: la pelle à neige, le système de rangement dans une camionnette, le système de sécurité, le système d’accrochage extérieur pour les échelles, une grue, une nacelle ou tout autre type d’équipement dédié au transport de vos produits ou de personnes, en lien ou non avec vos activités professionnelles.

Ne jamais admettre sa responsabilité

Les lois régissant la responsabilité sont différentes d’une province à l’autre et admettre une responsabilité peut causer préjudice au travail de l’assureur qui vous représentera advenant un litige. Il est très important de l'expliquer à vos conducteurs.

Avisez vos employés des informations à recueillir lors d’un accident ou incident. Nos courtiers spécialistes peuvent vous remettre un document à cet effet qui servira d’aide-mémoire au conducteur qui se retrouve dans une telle situation.